Communiqués de presse

L'Ontario est la toute dernière province à rembourser le traitement immuno-oncologique OPDIVOMD (nivolumab)

Catégories: Opdivo

Les Ontariens admissibles atteints d'un cancer au stade avancé difficile à traiter bénéficient maintenant d'un accès gratuit à un nouveau traitement novateur

Bristol-Myers Squibb Canada Co. (BMS Canada) a annoncé aujourd'hui que le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario et Action Cancer Ontario ont donné le feu vert au remboursement du traitement immuno-oncologique OPDIVOMD dans le cas de trois types de tumeurs difficiles à traiter à compter du 21 mars 2017.

L'ajout d'OPDIVOMD à la liste des médicaments remboursés signifie que les Ontariens admissibles atteints d'un mélanome métastatique[i], d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique déjà traitéI ou d'un adénocarcinome rénal au stade avancé ou métastatique déjà traitéi bénéficieront de l'accès gratuit à ce traitement immuno-oncologique désormais remboursé par le Programme de médicaments de l’Ontario.

Le cancer demeure la principale cause de décès au Canada[ii]. En Ontario, environ 29 000 personnes ont succombé au cancer l'an dernier et 77 700 nouveaux cas ont été diagnostiqués pendant cette période. Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les Ontariens. Première cause de décès lié au cancer dans la province, il a fait environ 7 100 victimes en 2016[iii].   

« La décision de l'Ontario de rembourser le coût du traitement par OPDIVOMD marque un moment déterminant pour les patients qui auront dorénavant accès à ce traitement immuno-oncologique, affirme la Dre Rosalyn Juergens, professeure adjointe d'oncologie à l'Université McMaster et oncologue médicale au Centre de cancérologie Juravinski. L'immuno-oncologie révolutionne véritablement le traitement du cancer. OPDIVOMD peut prolonger la survie des patients qui vivent avec un cancer au stade avancé, comme le mélanome, le cancer du poumon et le cancer du rein, et provoque moins d'effets indésirables, ce qui augmente la qualité de vie. »  

La décision du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario et d'Action Cancer Ontario fait suite à une entente intervenue le mois dernier entre BMS Canada et l'Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP), laquelle a ouvert la voie à la possibilité d'un remboursement par les régimes de médicaments publics du gouvernement fédéral, des provinces et des territoires.  Récemment, les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique, du Yukon et du Manitoba ont également accepté de rembourser le coût d'OPDIVOMD pour les résidents admissibles.

Au sujet d’OPDIVOMD

OPDIVOMD, un inhibiteur du point de contrôle immunitaire PD-1 (mort cellulaire programmée 1), est conçu pour exploiter le système immunitaire de l'organisme de façon unique pour rétablir la réponse immunitaire antitumorale. Puisqu’il met à profit le système immunitaire pour combattre le cancer, OPDIVOMD est devenu une option thérapeutique importante contre divers cancers.

 

Le programme mondial de développement d’OPDIVOMD, une initiative d'avant-garde reposant sur l’expertise scientifique de Bristol-Myers Squibb dans le domaine de l’immuno-oncologie, comprend un vaste ensemble d’essais cliniques de toutes les phases, y compris de phase III, qui portent sur divers types de tumeurs. À ce jour, plus de 25 000 patients ont pris part à ce programme. Les essais menés sur OPDIVOMD ont contribué à mieux comprendre le rôle potentiel des biomarqueurs dans les soins offerts aux patients et, en particulier, la façon dont ceux-ci pourraient bénéficier d’OPDIVOMD tout au long du continuum de l’expression de la protéine PD-L1.

 

En juillet 2014, OPDIVOMD est devenu le premier inhibiteur du point de contrôle immunitaire PD-1 au monde à recevoir l’approbation des autorités de réglementation. OPDIVOMD est actuellement approuvé dans plus de 60 pays, y compris le Canada, les États-Unis, les pays de l’Union européenne et le Japon. En octobre 2015, le schéma OPDIVOMD et YERVOYMD a été la première association d’agents immuno-oncologiques à recevoir une autorisation des autorités de réglementation pour le traitement du mélanome métastatique. Ce traitement est actuellement approuvé dans plus de 50 pays, y compris les États-Unis et les pays de l'Union européenne.

 

Bristol-Myers Squibb : à l’avant-garde de la science et de l’innovation en immuno-oncologie 

Chez Bristol-Myers Squibb, les patients sont au cœur de tout ce que nous faisons. Notre vision de l’avenir en ce qui concerne le traitement du cancer est axée sur la recherche et la mise au point d’agents immuno-oncologiques révolutionnaires qui élèveront les attentes en matière de survie des patients atteints d’un cancer difficile à traiter tout en améliorant leur quotidien.

 

Nous sommes un chef de file pour ce qui est de la compréhension scientifique de l’immuno-oncologie grâce à notre gamme complète de produits expérimentaux et approuvés, y compris la toute première association de deux agents immuno-oncologiques pour le traitement du mélanome métastatique, ainsi qu’à notre programme de développement clinique distinctif qui porte sur de vastes populations de patients, plus de 20 types de cancer et 11 molécules au stade clinique de développement ciblant différentes voies du système immunitaire. Notre grande expertise et nos méthodologies d'essais cliniques novatrices nous placent dans une position de choix pour faire avancer la science des traitements d'association contre de multiples tumeurs et éventuellement offrir la prochaine génération d'associations immuno-oncologiques, et ce, le plus rapidement possible. Nous demeurons également les pionniers de la recherche sur les biomarqueurs immunitaires, ce qui nous permettra de mieux comprendre leur rôle et de cibler les patients qui bénéficieraient le plus des traitements immuno-oncologiques.

 

Nous comprenons que, pour concrétiser la promesse des traitements immuno-oncologiques pour les nombreux patients qui pourraient en profiter, il nous faut non seulement faire preuve d'innovation, mais aussi collaborer étroitement avec les plus grands experts du milieu. Nous travaillons en partenariat avec les universités, les gouvernements, les groupes de défense des intérêts des patients et les entreprises biotechnologiques dans le but d'atteindre notre objectif commun, soit d'offrir de nouvelles options thérapeutiques qui feront évoluer les normes de pratique clinique.

 

À propos de Bristol-Myers Squibb Canada

Bristol-Myers Squibb Canada est une filiale indirecte appartenant en propriété exclusive à Bristol-Myers Squibb Company, une société biopharmaceutique d’envergure mondiale dont la mission est de découvrir, de mettre au point et de fournir des médicaments novateurs ayant pour but d’aider les patients à combattre des maladies graves. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités de Bristol-Myers Squibb à l'échelle mondiale, visitez le site www.bms.com. Depuis plus de 80 ans, Bristol-Myers Squibb Canada offre des médicaments novateurs pour le traitement des patients canadiens atteints d'une maladie grave dans les domaines de la santé cardiovasculaire, de l'oncologie, de la neuroscience, de l'immunoscience et de la virologie. Bristol-Myers Squibb Canada compte plus de 300 employés à l'échelle du pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.bmscanada.ca.

– 30 –

 

 

 

 

 

 

 

 

Les représentants des médias doivent s’adresser à :

 


Monica Flores

Chef, Affaires publiques

Bristol-Myers Squibb Canada

514-333-3845  

[email protected] 

 

Aislinn Mosher

Gestionnaire, Affaires publiques

Bristol-Myers Squibb Canada

514-333-2530

[email protected]  

 

Références                                            



[i]  Bristol-Myers Squibb Canada Co. Monographie canadienne d'OPDIVOMD. 17 février 2017. Accessible à l'adresse http://www.bmscanada.ca/static/products/fr/pm_pdf/OPDIVO_FR_PM.pdf

[ii]Agence de la santé publique du Canada. Statistiques canadiennes sur le cancer 2016. Accessible à l'adresse : http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/cancer/css-ssc-summary-resume-fra.php (consulté le 14 février 2017).

[iii]Société canadienne du cancer. Statistiques canadiennes sur le cancer 2016. Accessible à l'adresse : http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/canadian-cancer-statistics-publication/?region=on (consulté le 8 mars 2017).

 

 

 

Retourner aux communiqués de presse