Communiqués de presse

ErbituxMC est maintenant disponible en Ontario pour les personnes souffrant d'un cancer colorectal avancé

Catégories: Erbitux | Cancer colorectal métastatique

MONTRÉAL, CANADA, le 30 septembre 2009 – Bristol-Myers Squibb Canada est heureuse d'annoncer que le gouvernement de l'Ontario rend ERBITUXMC (cetuximab) disponible aux personnes souffrant d'un cancer colorectal métastatique. Grâce à cette décision, l'Ontario est maintenant la deuxième province, après la Colombie-Britannique, à financer cette importante option de traitement. Il s'agit d'une nouvelle encourageante pour les patients qui dépendent du régime assurance-médicaments offert par leur province et qui ne répondent plus aux traitements standards pour le cancer du côlon métastatique.

L'ajout d'ERBITUX à la liste de médicaments contre le cancer remboursés par le régime public de l'Ontario témoigne de l'ampleur des données probantes soutenant l'innocuité et l'efficacité clinique du traitement.

« Les données cliniques dont nous disposons soutiennent fortement l'utilisation du cetuximab chez les personnes souffrant de cancer colorectal avancé. L'accessibilité à cette importante option de traitement fera une grande différence, a expliqué le Dr Derek Jonker, oncologue au Centre de cancérologie de l'Hôpital d'Ottawa. En ayant accès aux toutes dernières percées scientifiques éprouvées, nous sommes en mesure de faire des choix de traitements qui nous permettent d'offrir les meilleurs soins possible à nos patients ».

L'étude BOND, un essai multicentrique randomisé de phase II, a fourni les preuves cliniques soutenant l'utilisation d'ERBITUX en association avec l'irinotécan ou avec la chimiothérapie. Dans cette étude, la polythérapie a démontré un taux de réponse considérable de 22,9 %, un délai avant la progression de 4,1 mois, et une réponse ou une stabilisation des patients chez 55,5 % des participants. De plus, le taux de réponse (25,8 %) et le délai avant progression, qui sont tous deux considérablement plus élevés en présence de tumeurs réfractaires à l'irinotécan, suggèrent que l'association cetuximab + irinotécan pourrait contourner la résistance à l'irinotécan. Enfin, une survie médiane de 8,6 mois a été rapportée pour la population à traiter, bien que l'étude n'était pas conçue pour démontrer un avantage en matière de survie.

On estime que 22 000 personnes recevront un diagnostic de cancer colorectal cette année au Canada. Il s'agit de la deuxième cause de décès par cancer en importance au pays. Au moment du diagnostic, près du quart des personnes atteintes ont une maladie métastatique, c'est-à-dire un cancer qui s'est propagé à d'autres organes.

« Rendre ERBITUX disponible est important pour les personnes atteintes de cancer colorectal avancé partout au Canada afin d'offrir un accès égal à une gamme d'options de traitements éprouvées, a déclaré Barry Stein, président de l'Association canadienne du cancer colorectal. Nous espérons que le gouvernement québécois et toutes les autres provinces suivront l'exemple de la Colombie-Britannique et de l'Ontario afin d'améliorer et d'harmoniser, partout au Canada, la norme de traitement pour le cancer colorectal. . La disponibilité d'un traitement de troisième ligne amènera de l'espoir pour les patients, une qualité de vie améliorée et dans certains cas, en combinaison avec d'autres thérapies, prolongera leur durée de vie. »

En Colombie-Britannique et en Ontario, les personnes atteintes d'un cancer avec le gène KRAS de type sauvage, à la suite d'un échec avec l'oxaliplatine et des régimes de chimiothérapie contenant de l'irinotécan, seront admissibles au traitement ERBITUX en association avec l'irinotécan pour le traitement du cancer colorectal métastatique exprimant le R-EGF. Il s'agira pour ces patients d'une thérapie de troisième ligne. En Ontario, ERBITUX sera financé par le Programme de financement des nouveaux médicaments du ministère.. En Colombie-Britannique, la BC Cancer Agency a listé ERBITUX à titre de traitement offert aux personnes souffrant d'un cancer colorectal métastatique qui ne répondent plus aux traitements à base de fluorouracile, d'irinotécan et d'oxaliplatine (c'est-à-dire les patients ayant déjà reçu un traitement à base de fluorouracile, d'irinotécan et d'oxaliplatine). Bristol-Myers Squibb Canada continue de collaborer avec les autorités de chaque province au cours de leur évaluation d'ERTIBUX.

À propos de Bristol-Myers Squibb Canada

Bristol-Myers Squibb Canada est une filiale indirecte détenue en propriété exclusive de Bristol-Myers Squibb, une société d'envergure mondiale spécialisée dans les produits pharmaceutiques et les produits de santé connexes, et dont la mission est de prolonger et d'améliorer la vie des êtres humains. Bristol-Myers Squibb Canada est un chef de file dans la fabrication de médicaments contre le cancer, les troubles cardiovasculaires et métaboliques, les maladies infectieuses (dont le VIH/sida), les maladies du système nerveux et les maladies mentales graves. Bristol-Myers Squibb Company est inscrite à la bourse de New York sous le symbole BMY (NYSE:BMY). Le siège social de Bristol-Myers Squibb Canada est établi à Montréal, au Québec.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sabrina Tremblay
Gestionnaire principale, Affaires publiques
Bristol-Myers Squibb Canada
Tél. : 514 333-2463
[email protected]

Rosalie Bergeron
HKDP Communications et affaires publiques
Tél. : 418 655-9364
[email protected]

ERBITUXMC est une marque de commerce d'ImClone Systems Incorporated utilisée sous licence par Bristol-Myers Squibb Canada.

Retourner aux communiqués de presse